Planches

Voici des planches que j’avais faites pour le concours abracadabulles, pour le festival éponyme d’Olonne sur Mer.

Il y a un certain temps, j’avais entrepris de me faire une BD sur la jeunesse d’Harlock (connu sous le sobriquet plus ou moins ridicule d’Albator sous nos latitudes franchouillares). Bon, j’ai très vite arrêté pour me consacrer à « Songe d’une nuit d’hiver ». Il n’y a que les trois premières planches sur les cinq que j’ai réalisées.

Mon dernier projet BD en date. Une histoire sans parole et sans onomatopée. L’histoire n’est qu’un prétexte pour mettre en place un gunfight. Pour la petite histoire, à l’origine, il n’y avait que la planche 3. Puis j’en ai ajouté une, puis une autre. Puis deux avant. Puis j’en ai rajouté après. Et puis là, j’inserrais un flashback (planche 8, la 9 est manquante). Finalement, ce qui a plombé ce projet, c’est sa méthode de travail en tant que telle. Certes, je faisais ça pour m’amuser, mais sans aucune organisation dans l’écriture, j’étais voué à l’échec. J’avais une vague idée de ce qui allait se passer ensuite, mais je me rendais compte que d’une part à travailler au coup par coup j’avais un truc totalement bancal et que d’autre part, je n’aurai jamais le temps de faire ce que je voulais en BD, avec toute l’exigence psychotique dont je peux faire preuve. Finalement, bon nombre d’idées que je voulais développé dans cette histoire en BD se retrouve désormais dans « Réveils », le roman que je suis en train d’écrire. Avec du recul, c’est une bonne chose que j’ai arrêté « Songe d’une nuit d’Hiver ».

Illustrations

Pin-up

La galerie des pin-up, ca se passe de commentaires…

D’après mes écrits

Dans cette petite section, les illustrations que je vais à partir des personnages que je développe dans mes écrits.

Divers et inclassables, illustrations pour se faire plaisir

Portraits

Les portraits sont des défis artistiques que j’aime bien relever. Je me dis que si jamais je devais finir sous les ponts, il me faudrait un plan B pour m’en sortir. Alors j’irai faire des portraits à Montmartre. Quoiqu’il en soit, c’est toujours amusant à faire, jamais vraiment très ressemblant…